Systèmes de façade inédits pour deux bâtiments à la fois distincts et interconnectés situés sur le site de recherche biomédicale du laboratoire pharmaceutique Novartis.

Le choix de la société pharmaceutique internationale Novartis s’est porté sur les architectes Maya Lin et Toshiko Mori quand il s’est agi de concevoir deux bâtiments interconnectés sur la nouvelle extension de son site de Cambridge dans le Massachusetts, véritable centre de commande de ses activités de recherche mondiales. Le bureau d’études de structure Eckersley O’Callaghan a contribué de manière déterminante à la conception de la façade de ces deux bâtiments.

La façade conçue par Maya Lin est un mur rideau de 26 970 m² composé d’un écran remarquable en pierre naturelle orné de perforations aléatoires, suspendu à une armature modulaire en aluminium. Nous avons concouru à la conception de la façade de pierre et à celle de la structure de support en acier inoxydable. Cette dernière permet d’assembler les panneaux de pierre en méga-panneaux pouvant être fixés sur le mur rideau, puis sur la structural principale du bâtiment à l’aide de consoles classiques. Cette approche novatrice a permis à l’entrepreneur de pose de bardage d’écourter considérablement le temps d’assemblage sur site.

Nous avons été engagés initialement par Toshiko Mori pour concevoir la façade du bâtiment 613, dont l’aspect visuel était gâché par les brise-soleil en terracotta. Après avoir conduit une étude de matériaux visant à présenter une variété de choix, nous avons retenu l’habillage de façade particulier composé d’une maille en bronze incorporée dans des lames de verre feuilleté. Nous avons également conçu un système porte-lames élégant destiné à s’adapter à ce mur rideau modulaire conçu spécialement, sans sacrifier ni l’esthétique ni la performance thermique. Les fixations mécaniques entre les éléments de verre ont pu être évitées grâce à l’utilisation d’un adhésif siliconé.

Nous avons respecté les contraintes budgétaires en sélectionnant les fournisseurs capables de proposer les brise-soleil hautement techniques en verre et bronze qui ont permis d’améliorer l’aspect esthétique du bâtiment et sa performance en matière de protection contre le soleil.

Localisation
Cambridge, MA

Maitre d’Ouvrage
Novartis Institutes for BioMedical Research

Architecte
Maya Lin Studio | Toshiko Mori Architect