Création d’une élégante façade en verre ondulante avec des balcons en saillie qui se démarquent, sur deux blocs résidentiels et un développement à usage mixte dans l’un des centres culturels les plus appréciés de Londres.

Les édifices de 19 et 15 étages et le bâtiment bas de 10 étages, qui forment 185 Park Street se trouvent dans la zone South Bank de Londres, nichés entre le Tate Modern et le théâtre du Globe.

Eckersley O’Callaghan s’est joint au projet à l’étape 3 et a développé et rationnalisé la conception de la façade incurvée jusqu’à son achèvement. Un script complexe a été rédigé dans le logiciel de modélisation Grasshopper afin de passer d’environ 150 différents types de balcons géométriques à seulement neuf, tout en conservant l’intégrité de la vision de l’architecte et en satisfaisant aux exigences de planification déjà convenues.

Du début à la fin, la conception a été dominée par des exigences rigoureuses en matière de performances thermiques. Une analyse thermique de la façade a été réalisée afin de maximiser le pourcentage de vitrage, et par conséquent la pénétration de la lumière naturelle dans les appartements. Le nombre de couches pour la façade a été réduit au minimum afin d’assurer une surface utile maximale tout en respectant les objectifs de performance thermique. Les jonctions critiques entre la façade et les balcons, qui ont souvent un effet considérable sur les performances thermiques, ont été soigneusement détaillées pour éliminer le problème.

Malgré des défis d’intégration complexes entre la structure en béton et la façade, l’équipe a travaillé avec l’ingénieur en structure afin de trouver une solution pragmatique, qui a permis de garder la simplicité de la structure, évitant ainsi toute incidence sur les coûts ou le programme.

Localisation
Londres, UK

Maitre d'Ouvrage
JTRE

Architecte
Squire & Partners | TW-2