Une façade vitrée de 11 mètres pour le dernier ajout au panorama urbain de la ville de Salt Lake City. Conçu pour résister aux tempêtes et aux pressions sismiques.

111 Main est l’ajout le plus récent à la Skyline de Salt Lake City. L’édifice a été conçu sans colonne sur 24 étages grâce à des éléments de tension suspendus depuis le toit. La gaine élancée en retrait du périmètre de la tour permet d’obtenir un vaste hall d’entrée haut de plus de 12 mètres.

Ce système entraîne cependant des mouvements notables de l’édifice en cas de tempête de vent ou de tremblement de terre. Alors que tous les planchers se déplacent ensemble uniformément, le principal défi se situait à l’interface entre le bâtiment en suspension et la façade au niveau de l’entrée, dont le poids est repris au sol.

Eckersley O’Callaghan a été désigné ingénieur du projet pour la conception du système sur mesure de la façade du hall intégralement en verre.

Une étude des mouvements, des rotations, des supports, et de la rigidité a été conduite afin de définir un système qui supporterait les flexions considérables imposées par le bâtiment.

Un système de charnière cinétique a été développé afin de reprendre tous les mouvements verticaux du bâtiment (allant jusqu’à 1 mètre), alors que des roulements à glissière linéaire de précision ont été utilisés afin d’absorber les mouvements latéraux du bâtiment.

La structure en porte à faux des portails d’entrée en acier a été conçue intégralement avec le système de façade vitrée. L’incorporation d’épines architecturales en bois a été réalisée grâce à une approche novatrice de placage de bois laminé dans les assemblages en verre.

Localisation
Salt Lake City, USA

Maitre d’Ouvrage
Privé

Architecte
SOM